L’autonomie des bus rétrofités pourra être augmentée grâce à l’hydrogène

Article publié le 05/08/2021 | mis à jour le 07/08/2021 matériel


Depuis plusieurs années, la société allemande e-troFit convertit des autobus et des poids-lourds en véhicules électriques. Et pour augmenter leur autonomie, elle développe actuellement des prolongateurs à hydrogène.

Pour passer de la motorisation traditionnelle à une motorisation propre, les opérateurs n’ont que deux solutions : acquérir de nouveaux autobus pour remplacer les anciens, ou bien faire passer les véhicules par l’étape du rétrofit (ou rétrofitting) en remplaçant seulement leur système de propulsion par un kit électrique.

Cette méthode est précisément la spécialité d’e-retroFit, une société allemande qui a commencé à travailler en 2016 sur cette transformation pour des autobus et des poids-lourds. Le rétrofit présente les avantages cumulés d’un investissement financier bien moindre et de la réutilisation du véhicule, pour des performances identiques à celles d’un véhicule électrique neuf.

Le kit d’e-troFit a reçu toutes les homologations nécessaires, l’entreprise convertit déjà des Citaro C1 à l’électrique (l’adaptation à d’autres modèles de bus est en cours), mais elle voudrait aller plus loin en augmentant encore l’autonomie sur route.

L’équipe est ainsi en train de développer un prolongateur d’autonomie à hydrogène pour prendre le relais et compléter l'énergie fournie par les batteries. Les clients pourront ainsi choisir l’installation la plus adaptée à leurs besoins, avec ou sans le prolongateur à pile à combustible jumelé au kit électrique.

e-troFit prévoit que les premiers camions et autobus équipés de ce système combiné soient sur les routes en 2024.

Photos : e-troFit


Cet article a été rédigé par Cécile B.

Les bus MAN bioGNV continuent d’intégrer le réseau Lyonnais

Progressivement, le Systral poursuit la mue de son matériel roulant avec 10 nouveaux bus bioGNV mis en service sur la ligne 37, qui transporte chaque jour 10 000 voyageurs entre Charpennes et Vaulx-en-Velin.

À Besançon, Keolis teste les énergies alternatives

Keolis Besançon Mobilités teste actuellement les énergies alternatives sur les lignes de son réseau Ginko. L’expérimentation a commencé avec un autobus 100% électrique et va se poursuivre avec un bus hybride GNV/Électrique.

Des autobus Enviro200EV pour les navettes officielles de la COP26

La COP 26 se déroulera à Glasgow, en Écosse, du 1er au 12 novembre prochain. Pour leurs déplacements, les délégués utiliseront un service de navettes constitué d’une flotte de 22 autobus électriques BYD ADL.

Le bus de demain vu par de jeunes designers

Lumineux, spacieux et confortable : c’est ainsi qu’une équipe d’étudiants de l’école de design Rubika a imaginé, pour Iveco Bus et CNH Industrial, à quoi pourrait ressembler l’autobus du futur.
Busmania

Busmania, le site qui parle du bus et des transports en commun pour les gens qui aiment le bus (et les transports en commun). Nous souhaitons également promouvoir les métiers du transport de personnes. Notre ligne éditoriale : partager avec vous des infos, des conseils, des découvertes autour du bus et de la mobilité.

Busmania.fr par Médiawix © 2020 - 2022