Petit guide pour bien prendre le bus et le car

Article publié le 21/06/2021 | mis à jour le 16/07/2021 usagers


Il y a toujours une première fois, ou une "première fois depuis longtemps". Cela vaut aussi pour des trajets en transports en commun, aussi courts soient-ils. Heureusement, les désagréments sont évitables avec un petit peu de préparation et en suivant notre guide pour bien prendre le bus et le car.

Préparer son voyage en bus

Prendre le bus peut faire partie du quotidien, on le prend sans même y penser, c’est devenu un automatisme. Mais quand on le prend de façon très occasionnelle, ou qu’on n’est pas monté dedans depuis des années, il est toujours bon de se remémorer quelques basiques.

Commencez par repérer votre trajet : tarifs, durée, ligne(s) à emprunter, arrêts desservis, horaires de passage et d’arrivée… Le cas échéant, pensez également à prendre en compte le temps à parcourir à pied pour rejoindre votre arrêt de départ et/ou votre destination à la descente du bus.

Renseignez-vous également sur les différents lieux et options pour acheter le titre de transport et la formule qui sera la plus intéressante pour vous : ticket au trajet ou pour la journée, carnet de tickets, abonnement hebdomadaire,…

Prévoyez en tout cas d’avoir de la monnaie pour régler votre titre de transport à l’unité si vous comptez l’acheter à bord du véhicule.

Toutes ces informations sont disponibles sur le site Internet du réseau que vous allez emprunter. Très souvent, vous pourrez également les obtenir sous forme de documents imprimés que l’on peut trouver à la gare routière, à la mairie ou à l’office du tourisme de la ville dans laquelle vous séjournez.

Une fois à l’arrêt du bus, vérifiez que vous êtes dans le bon sens de circulation de la ligne en vous référant aux indications sur le ou les tableaux d’information qui sont affichés. Lorsque que votre bus arrive, et surtout s’il l’arrêt est attribué à différentes lignes, faites signe au conducteur pour qu’il s’arrête et vous permette de monter à bord.

Toutes les montées se font par la porte avant du véhicule. La seule exception concerne les transports parisiens, dans le cas de bus articulés : la montée à l’arrière est autorisée mais réservée aux abonnés du réseau.

Si vous n’avez pas de titre de transport, vous pourrez l’acheter auprès du conducteur. Une fois votre ticket en main, compostez-le puis avancez vers le fond du véhicule et installez-vous selon la disponibilité des places assises ou vos préférences (on préfère parfois rester debout dans le bus). Conservez votre ticket jusqu’à votre destination (ou pendant toute sa durée de validité).

Si vous ne connaissez pas ou mal le trajet, restez vigilant afin de ne pas laisser passer votre arrêt. Si vous pouvez vous installer tout à l’avant du bus, n’hésitez-pas à demander au chauffeur de vous prévenir un peu à l’avance.

Lorsque votre arrêt est à l’approche, appuyez sur l’un des boutons "Arrêt demandé" situés sur les colonnes, puis rapprochez-vous des portes arrières du bus. Attention, dans certains véhicules, il se peut que vous deviez déclencher vous-même l’ouverture des portes, mais cela sera indiqué si c’est le cas. Attendez que celles-ci soient complètement ouvertes pour descendre, puis que le bus se soit éloigné pour traverser la route le cas échéant.

Préparer son voyage en car

Pour ce type de voyage bien plus long, il s’agit surtout de faire en sorte que le trajet soit confortable et relaxant pour arriver en pleine forme à destination.

Avant de partir, rassemblez dans un petit bagage à main tout ce que vous comptez utiliser pendant le trajet, et gardez sur vous votre titre de transport, vos papiers d’identité et vos moyens de paiement. 

Prévoyez d’arriver bien en avance sur le lieu de départ. Vous aurez peut-être besoin de repérer le bon arrêt si votre départ se fait dans une gare routière importante par exemble, ou bien de charger des bagages volumineux dans la soute.

Portez des vêtements dans lesquels vous êtes à l’aise et, même en été, gardez avec vous de quoi vous couvrir (un plaid, un pull, un sweat à capuche) pour ne pas risquer d’attraper un coup de froid à cause de la climatisation. À l’inverse, un brumisateur et/ou un éventail seront les bienvenus si vous voyagez par grande chaleur et que la climatisation n’est pas suffisante. Très utile aussi : la casquette ou le chapeau, si le soleil se met à taper dans la vitre de votre côté.

Emportez de quoi vous restaurer et vous désaltérer. Un petit creux peut survenir n’importe quand, et cela peut vous éviter également des prix prohibitifs si des arrêts restauration sont prévus pendant le trajet. Assurez-vous toutefois auprès du conducteur s’il est autorisé de manger à bord.

Vous êtes peut-être de ces voyageurs contemplatifs qui apprécient de voir le paysage défiler sous leurs yeux pendant des heures, ou bien un dormeur qui s’assoupit au bout de quelques kilomètres. Dans le cas contraire ou pour varier les plaisirs, n’oubliez pas d’emporter un bon bouquin, quelques magazines, de quoi écouter de la musique ou regarder un film. N’oubliez pas vos écouteurs et chargez bien la batterie de vos appareils (même si on peut de plus en plus souvent les recharger à bord).

Autres accessoires indispensables, surtout pour les voyageurs-dormeurs (et les amateurs de tranquillité) : les bouchons d’oreille et le masque en tissu pour les yeux.

Profitez de chaque pause sur le trajet pour vous aérer et vous dégourdir, même si vous êtes confortablement calé dans votre fauteuil. Vous récupèrerez ensuite plus facilement du voyage et cela peut aussi vous éviter des crampes ou des fourmis dans les jambes, qui ne sont jamais très agréables.

Si vous êtes sujet au mal des transports

N’hésitez-pas à vous adresser à votre médecin ou à votre pharmacien avant de partir, ils pourront vous donner un médicament pour vous aide à pallier à cet inconfort.

Ne partez surtout pas le ventre vide. Mangez un petit quelque chose avant le départ pour vous caler un peu (sans vous alourdir l’estomac pour autant). Les sucres lents et les féculents sont de bons compagnons de voyage.

Dans le car, asseyez-vous si possible à l’avant du véhicule, et en tout cas du côté de la fenêtre de façon à pouvoir regarder la route.

Hydratez-vous régulièrement pendant le trajet, à petites doses mais très souvent. Et sortez prendre l’air dès que le car s’arrête pour une pause


Cet article a été rédigé par Cécile B.

Le bus de demain vu par de jeunes designers

Lumineux, spacieux et confortable : c’est ainsi qu’une équipe d’étudiants de l’école de design Rubika a imaginé, pour Iveco Bus et CNH Industrial, à quoi pourrait ressembler l’autobus du futur.

Les RNTP 2021, à Toulouse, du 28 au 30 septembre

Pendant trois jours la semaine prochaine, les acteurs et les professionnels des transports publics et de la mobilité se rencontreront à Toulouse, après une année 2020 particulièrement difficile.

À Nantes, L’Étrange bus de nuit voyage dans le temps

Entre le 15 et le 25 septembre, on pourra découvrir Nantes autrement en montant à bord de L’Étrange bus de nuit, et remonter dans le passé de la ville au cours d’un voyage visuel et sonore.

Quelques événements "bus" pendant les Journées du Patrimoine

Les 38èmes Journées Européennes du Patrimoine auront lieux ce week-end, les 18 et 19 septembre. Nous vous proposons ici quelques événements organisés autour des réseaux de transport public, un peu partout en France.
Busmania

Busmania, le site qui parle du bus et des transports en commun pour les gens qui aiment le bus (et les transports en commun). Nous souhaitons également promouvoir les métiers du transport de personnes. Notre ligne éditoriale : partager avec vous des infos, des conseils, des découvertes autour du bus et de la mobilité.

Busmania.fr par Médiawix © 2020 - 2022