Devenir contrôleur des transports en commun

Article publié le 16/06/2021 | mis à jour le 16/07/2021 métier


Ils sont responsables du contrôle des titres de transport, mais ils assurent aussi des missions de renseignement, de conseil et de prévention : le métier de contrôleur des transports en commun est riche d’une activité variée tout au long de la journée.

Comme tous les acteurs du transport public, les agents de contrôle participent au bon déroulement du trajet autant pour les voyageurs que pour le conducteur ou le machiniste.

À bord de l’autobus, du tramway, du métro ou du train, dans la gare, sur le quai ou aux abords du véhicule : ils et elles sont là, sur le terrain, à la fois dissuasifs et rassurants puisque leurs missions sont nombreuses et ne relèvent pas exclusivement de la lutte contre la fraude. C’est tout l’objet de cet article qui vous permettra d’en apprendre davantage sur le métier de contrôleur des transports en commun.

Les missions du contrôleur des transports en commun

Les agents de contrôle sont chargés de veiller au respect des règles du transport public et à son bon déroulement. Dans le détail, leurs missions sont nombreuses.

  • La vérification de la validité du titre de transport des voyageurs. Le contrôleur peut procéder à cette vérification à bord du véhicule ou à l’embarquement.
  • Si un défaut de titre de transport est constaté (le voyageur n’en détient pas ou bien le titre n’est pas valide), il est sanctionné par une amende que le contrôleur est habilité à percevoir et pour laquelle il rédige le procès verbal d'infraction.
  • Dans certain cas et notamment sur les trajets en train, le contrôleur peut procéder à la vente de titres de transport.
  • Le contrôleur vérifie également le bon état des équipements et du matériel (la climatisation, l’éclairage,…), il relève et signale les avaries ou les dégradations.
  • À bord d’un train, le contrôleur assiste le conducteur : il procède notamment à la fermeture des portes après avoir vérifié que la manoeuvre est sans danger, et il intervient en cas d’accident.
  • Une part très importante de ce métier consiste aussi à répondre aux fréquentes interrogations des voyageurs : est-ce que ce bus passe à tel arrêt, comment me rendre à tel endroit, que faire de ce sac trouvé sur la banquette… L’objectif est d’apporter des conseils et des renseignements personnalisés.
  • Le contrôleur est également responsable du maintient d’une attitude respectueuse des voyageurs envers le personnel et les autres usagers. Il pourra être amené à intervenir pour désarmorcer les conflits potentiels dans le but de maintenir la sécurité et la tranquillité de tous.

NB - Le plus souvent, les agents de contrôle exercent leur fonction en portant une tenue spécifique identifiable, mais ils peuvent parfois être amenés à travailler en civil.

Les qualités requises pour devenir contrôleur des transports en commun

Compte-tenu de la diversité des missions liées au métier, celui demande un éventail de qualités variées et complémentaires.

  • Il faut savoir être à la fois souple et rigoureux en fonction de la situation, faire preuve d’autorité mais aussi de diplomatie, de patience.
  • Cela implique donc de savoir garder son sang-froid pour être celui qui empêchera la situation de déraper le cas échéant.
  • Cela implique également des qualités d’écoute, de dialogue et de discernement, pour pouvoir évaluer ladite situation.
  • Parler une langue étrangère est parfois demandé. La France est l’un des pays les plus visités au monde et les touristes sont nombreux.
  • Un casier judiciaire vierge est exigé pour cette fonction : les contrôleurs sont assermentés pour leur mission de contrôle et de verbalisation.

Vous aimerez le métier de contrôleur des transports en commun si…

  • Vous avez le sens du contact, que vous aimez les relations avec le public. 
  • Vous aimez bouger, ne pas rester en place, être actif.
  • Vous aimez le travail en équipe : un contrôleur travaille très rarement seul.
  • Vous préférez la variété dans vos horaires de travail, parfois décalés ou en roulement.

Les études pour devenir contrôleur des transports en commun

Il existe trois options pout devenir agent de contrôle dans les transports en commun.

1. Vous pouvez vous orienter vers ce métier au cours de votre scolarité pour obtenir :

  • un CAP Agent d’accueil et de conduite routière, transport de voyageurs,
  • Un Bac Pro Métiers d’accueil,
  • Un Bac Pro Transport,
  • Une Mention complémentaire Accueil dans les transports (après un CAP, un BEP ou un Bac Pro),

2. À la SNCF, aucun diplôme n’est requis mais pour soumettre votre candidature, vous devrez :

  • avoir au moins 20 ans,
  • et soit justifier d’une expérience d’au moins 3 ans dans le secteur du service,
  • ou être titulaire d’un diplôme de niveau IV Bac ou V CAP, complété d’une expérience dans la vente et la relation avec les clients.

La SNCF assure ensuite la formation en interne, rémunérée, et d’une durée de 4 mois.

3. À la RATP, vous pouvez également soumettre votre candidature dans la mesure où :

  • vous avez plus de 18 ans,
  • vous n’avez aucun diplôme ou un diplôme inférieur à Bac + 2,
  • mais avez une expérience d’au moins 1 an dans le domaine commercial, du service ou de la sécurité,
  • vous êtes titulaire permis B.

Les candidats sélectionnés suivent ensuite une formation dispensée par la RATP, rémunérée et d’une durée de 6 semaines. 

Le salaire et l’évolution de carrière du contrôleur des transports en commun

Le premier salaire d’un contrôleur des transports en commun varie entre le smic et 1700€ bruts mensuels, hors primes éventuelles. À la RATP, le salaire à l’embauche est de 1676€ sur 13 mois.

L’agent de contrôle peut évoluer vers l’encadrement d’équipe, ou choisir une reconversion en interne pour devenir conducteur, machiniste ou formateur.


Cet article a été rédigé par Cécile B.

Devenir mécanicien réparateur en véhicules industriels

De la maintenance à la réparation, le mécanicien ou la mécanicienne sont les garants du bon fonctionnement des autobus dont ils ont la charge. Un métier passionnant, gratifiant et en constante évolution.

Formation : trois métiers en réalité virtuelle

La FNTV et l’AFT ont travaillé en étroite collaboration au développement d’une application qui permet l’immersion dans les métiers de Conducteur en Transport régulier, de Conducteur en Transport scolaire et d’Agent de planning.

Les RNTP 2021, à Toulouse, du 28 au 30 septembre

Pendant trois jours la semaine prochaine, les acteurs et les professionnels des transports publics et de la mobilité se rencontreront à Toulouse, après une année 2020 particulièrement difficile.

Quelques événements "bus" pendant les Journées du Patrimoine

Les 38èmes Journées Européennes du Patrimoine auront lieux ce week-end, les 18 et 19 septembre. Nous vous proposons ici quelques événements organisés autour des réseaux de transport public, un peu partout en France.
Busmania

Busmania, le site qui parle du bus et des transports en commun pour les gens qui aiment le bus (et les transports en commun). Nous souhaitons également promouvoir les métiers du transport de personnes. Notre ligne éditoriale : partager avec vous des infos, des conseils, des découvertes autour du bus et de la mobilité.

Busmania.fr par Médiawix © 2020 - 2022