Devenir chauffeur de bus

Article publié le 11/06/2021 | mis à jour le 16/07/2021 métier


C’est peut-être un métier qui vous attire depuis l’enfance, ou bien un choix venu plus tard, au fil de votre parcours. Toujours est-il que devenir chauffeur de bus ou de car vous attire, et nourrit une liste de questions auxquelles vous trouverez certainement une réponse ici.

Vous aimez bouger, vous aimez conduire de grands véhicules, vous aimez l’idée de transporter des passagers confiants à bon port, vous appréciez l’autonomie autant que le contact humain : pas de doute, travailler dans le Transport Routier de Voyageurs (TRV) saura vous satisfaire.

C’est d’autant plus une bonne nouvelle que ce secteur recrute énormément : le transport routier se développe pour s’adapter aux besoins des usagers, et pour répondre aux engagements environnementaux du Grenelle 2. À cela s’ajoutent de très nombreux départs à la retraite, et le TRV se trouve aujourd’hui face à une pénurie de conducteurs.

C’est un métier qui s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes (qui sont de plus en plus nombreuses), et qui offre des possibilités très variées : on peut silloner les routes de la ville ou de la campagne, travailler dans le public ou le privé, conduire sur une ligne urbaine ou interurbaine, être au volant d’un car de tourisme, d’un bus scolaire ou d’une navette d’aéroport.

Les qualités requises, les missions, les avantages, les inconvénients, le salaire, les évolutions de carrière et la formation nécessaire sont les thèmes abordés dans cet article, pour que vous sachiez tout ce qu’il faut savoir sur le métier de conducteur de bus.

Les qualités requises pour être conducteur de bus

Il va de soi qu’aimer conduire est préférable quand on veut en faire son métier. Une fois cela acquis, voici les qualités qui vous permettront de vous épanouir au volant de votre véhicule.

Les qualités professionnelles

  • Être rigoureux et ponctuel.
  • Maîtriser les outils de communication et de navigation à bord.
  • Avoir une conduite souple pour le confort des passagers, et prudente pour leur sécurité.
  • Avoir des notions basiques de mécanique.
  • Avoir une présentation correcte.
  • Avoir une bonne condition physique, une vue et une audition parfaites.
  • Pouvoir apporter les premiers soins en cas d’urgence.

Les qualités humaines

  • Avoir un bon relationnel, aimer le contact avec les gens.
  • Savoir garder son calme, rester patient dans les embouteillages, face à un retard, un accident ou l’impatience de passagers.
  • Savoir user de diplomatie en cas de conflit avec ou entre passagers.
  • Apprécier la flexibilité des horaires, qui implique aussi de travailler parfois le week-end et les jours fériés

Les missions du chauffeur de bus

Être chauffeur de bus ou de car ne consiste pas seulement à démarrer, rouler puis s’arrêter. Le métier implique différentes missions tout au long de la journée.

  • Conduire le bus selon la feuille de route, en respectant les horaires.
  • Accueillir les passagers, répondre à leur demande de renseignement, les conseiller.
  • Vendre les titres de transport à bord.
  • Vérifier la validité des titres de transport à la montée des passagers
  • Le cas échéant, réagir avec calme aux situations inattendues et faire respecter la tranquilité de tous les passagers.
  • Remplir la feuille de compte des opérations de caisse.
  • Nettoyer et entretenir son véhicule.
  • Vérifier et surveiller le bon fonctionnement du véhicule, signaler les problèmes techniques à l’atelier.

Dans le cadre de transports touristiques, la préparation de l’itinéraire et la prise en charge du groupe de personnes et de leurs bagages est également de la responsabilité du chauffeur.

Les avantages du métier de conducteur de bus

Le premier avantage est que, lorsque l’on aime conduire, on appréciera autant être au volant de son véhicule que de le bichonner. Parmi les autres avantages, on peut noter :

  • l’autonomie à bord,
  • rencontrer du monde, sympathiser avec les habitués du parcours,
  • la diversité de l’exercice du métier (urbain, interurbain, scolaire, tourisme, grand tourisme),
  • la sécurité de l’emploi,
  • les perspectives d’évolution et les débouchés professionnels,
  • et puis, quand l’on doit en porter un, l’uniforme fait toujours son petit effet.

Les inconvénients du métier de chauffeur de bus

Oui, il y en a quelques-uns et le contraire eût été surprenant :

  • devoir travailler le week-end (en roulement) et parfois les jours fériés,
  • certaines personnes considèrent cela comme un avantage mais pour d’autres, des horaires irréguliers sont plutôt une complication,
  • le stress procuré par le fait d’être responsable de passagers et par la gestion des imprévus,
  • certains passagers se montrent difficiles,
  • la routine qui peut finir par s’installer.

Le salaire moyen d’un conducteur de bus

En tout début de carrière, le salaire est rarement au-dessus du SMIC, mais il est complété par les primes de travail de nuit, le dimanche et les jours fériés.

Au bout de quelques années d’expérience, le salaire moyen d’un chauffeur de bus peut atteindre 2500€ bruts mensuels.

Les évolutions de carrière pour un conducteur de bus

Le secteur du Transport Routier de Voyageurs offre de nombreuses évolutions de carrière : contrôleur, contrôleur qualité, technicien d’exploitation, agent de planning ou instructeur sont quelques-uns des métiers que l’on peut d’autant mieux exercer que l’on a une expérience de conducteur.

Mais plutôt que vers un autre métier, on peut préférer s’orienter vers un autre type de véhicule ou de services : des formations complémentaires permettront de conduire un tramway, un métro, un poids-lourd, un taxi ou un VTC (véhicule de transport avec chauffeur).

Comment devenir chauffeur de bus ?

Un permis du groupe D est celui qui vous autorisera à conduire un véhicule transportant des passagers. Il est accessible à partir de 18 ans (selon certaines modalités). Il faudra compléter celui-ci d’une Formation Initiale Minimum Obligatoire voyageurs (FIMO).

On peut aussi se qualifier en obtenant :

  • un CAP d’agent d’accueil et de conduite routière - transport de voyageur,
  • ou un CFP (certificat de formation professionnelle) conducteur routier, option voyageurs,
  • ou un Bac Pro transport,
  • ou un TP (*) (titre professionnel) Conducteur de transport routier interurbain de voyageurs (CTRIV),
  • ou un TP Agent Commercial et de conduite de transport routier urbain de voyageurs (ACCTRUV).

(*) Les Titres Professionnels sont des formations diplômantes dispensées par l’AFPA.

En contrat de professionnalisation, le métier de conducteur de bus est accessible selon les critères suivants :

  • public prioritaire : de 20 et 8 mois à 25 ans révolus,
  • ou plus de 26 ans mais inscrit à Pôle Emploi, ou bénéficiaire des minimas sociaux, ou bénéficiaire d’un contrat unique d’insertion,
  • scolarité de niveau 3ème à terminale, sans diplôme ou titulaire CAP/BEP, sans expérience,
  • titulaire du permis B.

Si vous envisagez de travailler à la RATP (Régie autonome des transports parisiens), l’entreprise peut se charger de votre formation, à condition d’être âgé de moins de 21 ans et titulaire permis B et/ou D. Le candidat sélectionné sera formé en alternance rémunérée, pendant 12 semaines, avec des épreuves de contrôle continu et le passage du permis D. Si le candidat a déjà ce permis de conduire, la durée de la formation est ramenée à 6 à 7 semaines.


Cet article a été rédigé par Cécile B.

Devenir mécanicien réparateur en véhicules industriels

De la maintenance à la réparation, le mécanicien ou la mécanicienne sont les garants du bon fonctionnement des autobus dont ils ont la charge. Un métier passionnant, gratifiant et en constante évolution.

Formation : trois métiers en réalité virtuelle

La FNTV et l’AFT ont travaillé en étroite collaboration au développement d’une application qui permet l’immersion dans les métiers de Conducteur en Transport régulier, de Conducteur en Transport scolaire et d’Agent de planning.

Les RNTP 2021, à Toulouse, du 28 au 30 septembre

Pendant trois jours la semaine prochaine, les acteurs et les professionnels des transports publics et de la mobilité se rencontreront à Toulouse, après une année 2020 particulièrement difficile.

Quelques événements "bus" pendant les Journées du Patrimoine

Les 38èmes Journées Européennes du Patrimoine auront lieux ce week-end, les 18 et 19 septembre. Nous vous proposons ici quelques événements organisés autour des réseaux de transport public, un peu partout en France.
Busmania

Busmania, le site qui parle du bus et des transports en commun pour les gens qui aiment le bus (et les transports en commun). Nous souhaitons également promouvoir les métiers du transport de personnes. Notre ligne éditoriale : partager avec vous des infos, des conseils, des découvertes autour du bus et de la mobilité.

Busmania.fr par Médiawix © 2020 - 2022